Imprimer
Catégorie : Bricolage
Affichages : 355

Article initialement publié sur "Bosch - Le coin des Bricoleurs"

Aujourd’hui nous allons parler du sécateur électrique EasyPrune que j’ai eu la chance de pouvoir tester et faire tester à mon entourage.

Emballage

Il est présenté dans un emballage classique, à savoir une coque transparente fixée par des agrafes sur un fond en carton reprenant une présentation détaillée du produit à l’arrière

Une fois ouvert, on trouve le sécateur, une notice en plusieurs langues, un flyer pour la garantie et un transformateur 220V vers MicroUSB

Il n’y aura donc pas moyen de ranger cet outil dans son emballage, sauf à être très minutieux en remettant le carton dans les cornières de la coque plastique. Mais ça n’est pas forcément un problème, les sécateurs ne sont généralement pas rangés dans des coffrets, il faudra juste faire attention à ne pas égarer le chargeur. On notera cependant qu’un chargeur de smartphone récent fera aussi très bien l’affaire.

 

Notice

Avant toute utilisation, une lecture de la notice est fortement recommandée, même si on peut facilement passer à côté de l’information essentielle. En effet, après plusieurs pages de mises en garde rébarbatives, des schémas de coupe recommandée (bien utile pour les néophytes), seule une petite phrase nous renseigne sur la façon de tenir le sécateur. Pour rappel, il faut donc le tenir le plus près possible de l’axe et ne surtout pas faire « levier » en le pressant à l’arrière. D’une part c’est inutile car l’assistance électrique est là pour ça, et d’autre part, on risquerait de briser le manche si la lame se retrouvait coincée dans un bois trop dur.

 

Découverte

A la première prise en main, on se dit toute de suite qu’il est plus grand qu’un sécateur classique et que son poids est surprenant. Pour en être sûr, je l’ai comparé aux autres outils de coupe de la maison et il se situe entre le sécateur classique et le coupe branche

Pour ce qui est du poids, il fait 490g, soit le double d’un sécateur de bonne facture, ce qui peut se révéler pesant à l’usage pour certaines personnes. Mais ce poids est la moitié du poids des autres sécateurs électriques sans fil présents sur le marché, et c’est sans même parler des sécateurs professionnels dont la batterie est portée en bandoulière.

Comme tout outil électrique, il fait du bruit en fonctionnement, mais ce bruit est tout à fait acceptable, bien inférieur à celui d’un taille-haie 


Utilisation

La mise en route est très simple, il suffit de déplacer l’interrupteur sur le dessus et le verrou est débloqué. On remarquera au passage l’astucieuse place du connecteur USB de chargement, situé sous cet interrupteur. Ainsi, quand on déplace l’interrupteur, on recouvre le connecteur, ce qui indique clairement que l’on ne peut pas charger pendant l’utilisation

A la maison, nous avons un Forsythia et des rosiers, et l’EasyPrune n’a pas du tout été effrayé par le diamètre des branches (max annoncé à 24mm), ni, et c’est le plus étonnant, par la dureté du bois.

Pour le pousser dans ses retranchements, j’ai même sectionné une branche de « petit bois » bien sec depuis trois ans, et il n’a pas bronché alors que l’on approchait les 2 centimètres de diamètre.

Par contre, il faut s’habituer à la mise en route de l’assistance électrique. En effet, le sécateur doit être utilisé comme un sécateur classique et ça n’est que quand l’effort est trop important que le moteur se déclenche. Et c’est à ce moment là qu’il ne faut pas être surpris et bien continuer à maintenir une pression jusqu’à ce que le bois soit totalement coupé. En effet, par réflexe, on aurait tendance à arrêter d’appuyer pour ne pas abimer le moteur. Mais c’est justement en faisant cela que l’on risque de bloquer la lame car le sécateur est prévu pour s’arrêter automatiquement en cas d’arrêt de la pression.

Clairement, il s’agit là d’un comportement lié à la sécurité, car en cas de problème lors de la coupe, il faut pouvoir arrêter le plus rapidement possible. Ainsi, il faut prendre l’habitude de continuer à appuyer, même si la force est fournie par le sécateur lui-même.

Un réglage de sensibilité est disponible permettant de déclencher plus ou moins rapidement l’assistance électrique, en fonction de la force fournie par l’utilisateur. Cependant, au cours de nos tests, aucun d’entre nous n’a réellement senti de différence en fonction du réglage. C’est probablement parce que nous avons l’habitude de mettre une certaine force sur un sécateur mécanique et que l’on va donc trop vite pour atteindre le moment de déclenchement.

Comme souvent quand on bricole à la maison, les enfants sont très intéressés, et plus encore quand l’outil semble adapté à leurs mains d’enfant de 5 et 7 ans. Du coup, sous surveillance étroite, nous leur avons fait essayer EasyPrune et leur verdict est sans appel : C’est super cool de pouvoir tailler sans effort, mais il est quand même super lourd !

Nous ne sommes pas surpris de leur réaction, même pour nous à 37 ans, le poids se fait sentir, mais plutôt après une séance de taille d’une heure, entre le forsythia et quelques rosiers

Afin de compléter nos observations, nous sommes allés rendre visite à mes beaux-parents, de trente ans nos ainés, habitués à la taille des arbres fruitiers du verger et nous leur avons fait essayer EasyPrune. Le verdict est assez différent selon à qui l’on s’adresse. Ainsi, pour madame l’assistance électrique est vraiment agréable, mais l’utilisation est trop difficile à cause du poids et de la taille pour ses mains usées par les années. En revanche, monsieur trouve le poids totalement normal mais a mis du temps à découvrir l’assistance électrique, la puissance dont il dispose encore dans les mains étant supérieure à celle nécessaire pour la déclencher, il arrivait donc à couper ses branches sans avoir jamais entendu le moteur !

Au cours de ces tests, nous avons effectué près d’une centaine de coupes et n’avons pas eu besoin de recharger, ni même eu d’indication de batterie faible. La fiche technique annonce 450 coupes, nous avons donc à peine atteint le quart de la capacité de la batterie. Seul bémol, l’indicateur n’a que trois niveaux pour indiquer la charge, ce qui peut être limité, surtout quand on atteint le dernier niveau, il devient a priori difficile de savoir ce qu’il reste.

 

Conclusion

Après avoir testé EasyPrune sur plusieurs types de bois et d’arbres, il ressort que c’est un très bon outil, et que l’assistance électrique remplit un rôle vraiment utile et agréable pour éviter de trop se fatiguer l’articulation de la main. Cependant, son poids peut être un frein à son utilisation pour les personnes présentant une faiblesse au niveau du poignet ou du bras. Peut-être serait-il possible de réduire le poids de la batterie, mais dans ce cas, quelle serait l’autonomie ?

C’est pourquoi, je donne une note de 15/20 à EasyPrune, qui saura trouver sa place chez l’amateur éclairé d’horticulture.

 Et n’oubliez que jusqu’au 30 avril 2018, il est remboursé à 50%, mais dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde : https://www.easyprune-primealacasse.fr/