Imprimer
Catégorie : Bricolage
Affichages : 318

Utilisation d'un espace étriqué sous un escalier deux quarts tournants

Modélisation

Comme toujours, avant de me lancer dans la réalisation d'un élément conséquent, je prends le temps de créer différents modèles en 3D pour me rendre compte du résultat avant d'avoir coupé la moindre planche.

Comme on le verra, cette modélisation sera amenée à évoluer avec la réalité du terrain

Réalisation des cadres métalliques

Afin de permettre à la poussière de ne pas trop s'agglutiner sur les étages, nous avons décidé d'utiliser de la tôle étirée replié sur cadres en acier.

Après avoir coupé les barres aux bonnes dimensions, on les assemble avec des équerres galvanisées et des vis autoforeuses.

Pour faciliter la "prise" des vis, un pré-trou est réalisé à 1mm avec une perceuse colonne (PBD 40)

Le rayon du bas reçoit les roulettes qui permettront à l'ensemble de rouler sur le carrelage. On aurait aussi pu utiliser des coulisses à tiroir à forte résistance, mais le prix est extrêmement dissuasif pour les dimensions nécessaires (sortie totale, 70cm, >50kg)

Une fois les étagères assemblées, elles ont reçu un vernis automobile pour éviter que la rouille ne se développe tout en gardant l'aspect acier brut.

Test de charge

Avant de procéder au montage, j'ai préféré valider la solidité du montage de la base en posant dessus tous les éléments prévus ainsi que deux packs d'eau pour simuler le poids des chaussures stockées.

On notera au passage l'apparition de deux planches qui n'étaient pas sur la modélisation. Elles serviront à éviter que les chaussures tombent à l'arrière du meuble au moment de leur dépose ou pendant le coulissement du meuble.

Montage

Pour en rendu plus propre, un champ thermocollant a été appliqué sur la tranche de la façade avant. C'était une grande première pour moi, c'est particulièrement simple à poser !

Afin de pouvoir visser avec un minimum de confort, l'étagère du bas a été placée sur des tasseaux sur l'établi qui est à hauteur d'homme. Bien sûr, il a fallu bloquer les roues pour éviter qu'elle ne se sauve.

Les façades sont placées sur des cales pour prendre en compte le jeu nécessaire à un bon déplacement sur le carrelage.
Les faces arrières ont d'ailleurs joué un rôle essentiel pendant ce montage, à savoir celui d'assurer un angle droit le temps que les premières vis soient posées.
La PML LI a été d'un grand secours pour éclairer avec précision les trous dans lesquels devaient passer les vis.

Une fois l'étagère centrale vissée, le meuble entier a été placé sur le coté pour éviter de devoir monter sur un escabeau pour visser les dernières étagères.

Mise en place

Afin de faciliter la manipulation, une poignée a été posée.
Par ailleurs une grande planche est fixée au mur pour guider le meuble et séparer son contenu de la penderie qui vient prendre place à sa droite.

Après avoir vu la modélisation, j'ai eu droit à cette remarque judicieuse : "Et je les range comment mes bottes ?"
Vous noterez donc que les deux étagères du bas ont évolué pour être raccourcies est offrir un espace de grande hauteur pour les fameuses bottes.