Imprimer
Catégorie : Bricolage
Affichages : 318

Mes vis, écrous, boulons et autres rondelles ont toujours été stockés dans des sachets que je ne retrouvais jamais, qui se mélangeait, se perçait... Une vraie galère !
Après avoir regardé les prix de meubles à tiroirs et casiers, j'ai décidé de transformer un meuble à étage en pin de base en servante fixe avec 5 tiroirs et un espace libre au pied.
Ici, presque tout est de la récup, seuls les casiers sont neufs.

Ajout de fonds

Des fonds ont été ajoutés, faits à partir de fonds récupérés sur des meubles démontés en planche et déjà réutilisés par ailleurs

Installation des coulisses

Pour supporter les coulisses, des tasseaux (de récup, eux aussi) ont été ajoutés entre les montants, puis le Quigo est venu à la rescousse pour assurer le niveau des fixations.
Une fois en place, ça roule tout seul, même les planches pour les tiroirs sont de la récup

Montage des façades

Avec un bon gabarit de perçage, on peut monter les façades sur les fonds de tiroir grâce à des tourillons.
Les façades sont faites dans du contreplaqué de 18, pour éviter que la planche de 70x70 prenne la poussière plus longtemps

Et contrairement à des tiroirs classiques où le fond est fin et les cotés sont épais, j'ai volontairement choisi de faire des fonds épais.
Ca permet une meilleur rigidité et une capacité de charge accrue.

Remplissage des tiroirs

Le but premier c'était de ranger toutes les vis qui traînaient un peu partout, et le plus pratique dans un tiroir, ça reste le bac à bec.
Au vu des dimensions de l'ensemble, j'ai commandé 30 bacs à bec, 15 dans chacun des deux premiers tiroirs.
Et comme j'ai la chance d'avoir un ami qui possède une imprimante 3D, j'ai pu réaliser des séparations pour ces bacs et ainsi doubler le nombre de "cases".
Enfin, pour s'y repérer plus facilement, je me suis fait des jolies étiquettes en m'inspirant de visuels bien connus.

Les trois autres tiroirs accueillent d'autres outils qui se perdent facilement et l'espace en bas attend sagement qu'un petit compresseur 6L arrive. Si jamais le Père Noël m'écoute...