Imprimer
Catégorie : Réseau en Z
Affichages : 429

La réalisation de la végétation sur le réseau

La base

Avant de mettre en place de l'herbe, des arbres, des haies, il faut représenter la terre, et donc choisir une couleur de base pour elle. Le réseau représentant les débuts des contreforts des alpes, la terre est encore assez sombre là où il n'y a pas de rochers. Vu la surface à remplir, le plus simple est d'utiliser de la peinture que l'on peut trouver en grand tubes dans les magasins de dessin. De l'acrylique fait très bien l'affaire, j'ai utilisé un tube de 120ml de marque Royal Talens, dans la série Amsterdam, code couleur 409, Terre ombre brulée. Bien sûr, avant de peindre, il faut prendre soin de protéger les voies :

 


Et voici une vue d'ensemble une fois la peinture effectuée :

 


On ne le voit pas sur cette photo, mais les rochers affleurants ne peuvent pas avoir de base aussi sombre. J'ai donc repeint par dessus avec un mélange de teintes grises et ocre jaune pour me rapprocher de ce que l'on peut voir dans les alpes.


Tests

Avant de continuer, j'ai fait quelques tests pour voir si la méthode envisagée était la bonne. Celle-ci consiste à utiliser des pastels secs ou tendres réduits en poudre et répartis en couches fixées entre elles par vaporisation d'un mélange de colle à bois diluée dans de l'eau (environ 1 volume de colle pour 20 volumes d'eau et une goutte de produit vaisselle pour faciliter le mélange). Pour la réduction en poudre des pastels, vous pouvez les gratter à la main. C'est long et fastidieux mais ça ne projette pas de poussières. Si vous le faites "mécaniquement", avec par un exemple un disque à poncer de mini perceuse, je ne peux que vous conseiller d'utiliser un masque respiratoire de chantier et de faire ça en extérieur, sous peine de retrouver de la poussière partout dans la pièce... Voici mon premier test avec une seule couleur de pastels, un Rembrant Soft Pastel 675,3 :

 

Comme on le voit, ça ne fait vraiment pas naturel, car c'est trop uniforme et le vert choisi tend trop vers le bleu. Du coup, retour au magasin de dessin, et cette fois choix plus large de couleurs, et notamment du gris et de l'ocre pour faire des tests de roches. Au final, ça donne ça :

 

Et là, c'est un mélange de différentes couches des couleurs suivantes pour l'herbe : 409,7 626,5 626,7 633,3 et des couleurs suivantes pour les roches : 704,7 227,7 L'arbre est là pour illustrer, un autre article détaille son origine et son utilisation. Sur une plus grande surface, on obtient ceci :

 

On ne le voit pas encore sur ce cliché, mais l'entrée du tunnel ainsi que les rampes seront salies avec une projection de couleur 408,3. D'autre part, sur une grande surface d'herbe, la poudre de pastel à tendance à être un peu trop plate, collée par la colle. J'ai donc rajouté du flocage Woodland Scenics par endroits, du "Green blend" (T49) et du "Burnt grass" (T44) qui donne un aspect plus naturel aux espaces verts. Lors de la pulvérisation des différentes couches de colle, pensez bien à essuyer les parties non encore couverte de poudre, ça permet d'éviter d'avoir des creux et bossent dûs à la colle, ou des coulures vers les points bas du réseau.